Wolof

Le wolof (parfois écrit ouolof) est principalement parlé en Gambie et au Sénégal où il fait partie des six langues nationales. Utilisé comme langue véhiculaire notamment par les commerçants, c’est un peu l’anglais de l’Afrique de l’Ouest. Si 40% des sénégalais appartiennent à l’ethnie wolof, en revanche 80% des sénégalais sont wolophones. Le wolof s’est enrichi des apports des autres langues nationales du Sénégal, de l’arabe et du français.

Il appartient à la branche des langues atlantiques, un sous-groupe de la famille des langues nigéro-congolaises. Sa parenté avec le peul est très ancienne. Il a aussi des liens avec d’autres langues de la région comme le sérère. L’origine de la langue wolof des Wolofs est la langue des Lébous

Cette langue connaît une expansion culturelle. Cela tient en partie à son unité ; les locuteurs de différentes régions se comprennent parfaitement, et les différences ne sont en fait que des accents, ainsi que des mots empruntés à d’autres langues voisines, par exemple : accent lébou, accent saint-louisien, etc.

C’est aussi la langue dans laquelle chantent de nombreux artistes originaires ou installés à Dakkar, et exportant leur musique internationalement, comme Youssou Ndour pour ne citer que lui.